logo manutra

Vitamine K2 danger ?

vitamine K2 danger

Date

Vitamine K2 danger ?

Nos
articles récents

La vitamine K2 est un nutriment rare dans notre alimentation qui est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. L’intérêt de la communauté scientifique pour cette vitamine est très récent, c’est pourquoi elle est si peu connue et pourquoi vous êtes nombreux à vous interroger sur les dangers de la vitamine K2.

Dans cet article je vous explique les bienfaits de la vitamine K2, sa différence avec la vitamine K1, où la trouver dans l’alimentation et si la vitamine K2 représente un danger.

QUELS SONT LES BIENFAITS DE LA VITAMINE K2 ?

La vitamine K est une vitamine liposoluble, c’est-à-dire qu’elle est soluble dans les graisses et que notre corps peut la mettre en réserve. Elle existe naturellement sous deux formes :

– la vitamine K1 (phylloquinone) d’origine végétale, que l’on retrouve principalement dans les légumes verts

– la vitamine K2 (ménaquinone), produite par les bactéries intestinales, que l’on retrouve dans certains aliments fermentés

Ces deux formes sont souvent confondues alors qu’elles ne sont pas présentes dans les mêmes aliments et n’exercent pas les mêmes bienfaits dans l’organisme. En effet, la vitamine K1 agit principalement sur la coagulation sanguine alors que la vitamine K2 offre de multiples bienfaits.

La vitamine K2 pour une bonne santé osseuse

La vitamine K2 aide le corps à utiliser le calcium correctement, en effet elle aide le calcium à se fixer au niveau des os et permet de préserver la densité osseuse. Cette vitamine pourrait ainsi réduire le risque de survenue de l’ostéoporose qui est fréquente chez la femme ménopausée. D’ailleurs des études chez la femme ménopausée ont montré que la vitamine K2 MK-7 améliorerait la densité et la solidité des os et diminuerait le risque de fractures.

Les bienfaits de la vitamine K2 sur la santé cardiovasculaire

Plusieurs études cliniques ont montré que la vitamine K2 pouvait ralentir la calcification des vaisseaux sanguins grâce à son action sur le métabolisme du calcium. Cette calcification est responsable d’une rigidification et d’un rétrécissement des artères qui favorisent la survenue d’accidents cardiovasculaires. La vitamine K2 jouerait ainsi un rôle protecteur contre les maladies coronariennes.

La vitamine K2 est bénéfique chez les femmes atteintes de SOPK

Dans une récente étude, la consommation de 90 µ/j de vitamine K2 sous forme de ménaquinone-7 par des femmes atteintes de SOPK (Syndrome des Ovaires PolyKystiques) a permis de réduire leur tour de taille, la masse grasse, la résistance à l’insuline ainsi que les taux de triglycérides et de testostérone. Par conséquent, la supplémentation en vitamine K2 MK-7 pourrait s’avérer intéressante dans la prise en charge naturelle du SOPK.

L’action de la vitamine K2 sur la résistance à l’insuline et le diabète

Au cours de plusieurs études, la consommation de vitamine K2 a permis de réguler la glycémie et la résistance à l’insuline ainsi que de diminuer les taux de sucre dans le sang chez des personnes atteintes du diabète de type 2.

QUELS SONT LES ALIMENTS LES PLUS RICHES EN VITAMINE K ?

La vitamine K1 est présente principalement dans les légumes verts :

  • Chou frisé
  • Épinard
  • Blette
  • Chou de Bruxelles
  • Brocoli
  • Laitue
  • Roquette
  • Asperge
  • Petit pois
  • Mâche
  • Herbes aromatiques

Alors que la vitamine K2 est synthétisée par les bactéries et se retrouve principalement dans les produits fermentés et les produits d’origine animale :

  • Natto (aliment traditionnel japonais composé de fèves de soja fermentées)
  • Foie
  • Jaune d’œuf
  • Produits laitiers fermentés
  • Choucroute

VITAMINE K2 DANGER ?

Il n’existe aucun apport quotidien recommandé pour la vitamine K2. Malheureusement, les références nutritionnelles sont exclusivement basées sur la vitamine K1 et sa fonction dans la coagulation et sont fixés à 79 µg par jour pour les adultes. À ce jour, aucun effet indésirable associé à la consommation de vitamine K via l’alimentation ou des compléments alimentaires n’a été signalé.
Du reste, en l’absence de danger identifié, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) n’a proposé aucune quantité maximale à mettre en œuvre dans les compléments alimentaires.
En raison de l’influence de la vitamine K1 sur la coagulation, la réglementation impose d’ajouter la mention suivante « Déconseillé aux personnes sous traitement anticoagulant » (antivitamines K) sur les produits qui contiennent de la vitamine K1 ou K2.
La vitamine K2 (ménaquinone) existe sous 14 formes numérotées de 1 à 14. La meilleure forme de vitamine K2 est la MK-7 qui la forme la plus active et la plus sécuritaire.

C’est la forme que nous avons choisi pour notre multivitamines MANUTRA à hauteur de 38µg par sachet :

Multivitamines avec du magnésium

Le multivitamines avec de la vitamine K2 MK-7

H. J. Knapen, N. E. Drummen, E. Smit, C. Vermeer, et E. Theuwissen, « Three-year low-dose menaquinone-7 supplementation helps decrease bone loss in healthy postmenopausal women », Osteoporos. Int., vol. 24, no 9, p. 2499‑2507, sept. 2013, doi: 10.1007/s00198-013-2325-6.

M.-L. Ma et al., « Efficacy of vitamin K2 in the prevention and treatment of postmenopausal osteoporosis: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials », Front. Public Health, vol. 10, p. 979649, 2022, doi: 10.3389/fpubh.2022.979649.

C. M. Gast et al., « A high menaquinone intake reduces the incidence of coronary heart disease », Nutr. Metab. Cardiovasc. Dis., vol. 19, no 7, p. 504‑510, sept. 2009, doi: 10.1016/j.numecd.2008.10.004.

M. Geleijnse et al., « Dietary Intake of Menaquinone Is Associated with a Reduced Risk of Coronary Heart Disease: The Rotterdam Study », J. Nutr., vol. 134, no 11, p. 3100‑3105, nov. 2004, doi: 10.1093/jn/134.11.3100.

W. J. Beulens et al., « High dietary menaquinone intake is associated with reduced coronary calcification », Atherosclerosis, vol. 203, no 2, p. 489‑493, avr. 2009, doi: 10.1016/j.atherosclerosis.2008.07.010.

Tarkesh, B. Namavar Jahromi, N. Hejazi, et H. Tabatabaee, « Beneficial health effects of Menaquinone-7 on body composition, glycemic indices, lipid profile, and endocrine markers in polycystic ovary syndrome patients », Food Sci. Nutr., vol. 8, no 10, p. 5612‑5621, oct. 2020, doi: 10.1002/fsn3.1837.

Zhang et al., « Vitamin K2 supplementation improves impaired glycemic homeostasis and insulin sensitivity for type 2 diabetes through gut microbiome and fecal metabolites », BMC Med., vol. 21, no 1, p. 174, mai 2023, doi: 10.1186/s12916-023-02880-0.

Rahimi Sakak, N. Moslehi, M. Niroomand, et P. Mirmiran, « Glycemic control improvement in individuals with type 2 diabetes with vitamin K2 supplementation: a randomized controlled trial », Eur. J. Nutr., vol. 60, no 5, p. 2495‑2506, août 2021, doi: 10.1007/s00394-020-02419-6.

« Les références nutritionnelles en vitamines et minéraux », Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, 23 avril 2021. https://www.anses.fr/fr/content/les-r%C3%A9f%C3%A9rences-nutritionnelles-en-vitamines-et-min%C3%A9raux.

Sato, L. J. Schurgers, et K. Uenishi, « Comparison of menaquinone-4 and menaquinone-7 bioavailability in healthy women », Nutr. J., vol. 11, p. 93, nov. 2012, doi: 10.1186/1475-2891-11-93.

 

Partager l’article

Retour en haut